club manga !

club manga !

La musique

Le Gagaku

 

L'orchestre impérialiste de musique japonaise

Le gong

Le gong désigne une variété d'instruments de musique de percussion en métal. Il ne faut pas les confondre avec les tam-tam, ce dernier a une hauteur indéfinie alors que le gong est accordé. Le terme vient du malais et du javanais mais est très répandu à travers l'Asie. L'instrument en lui-même provient vraisemblablement des percussions en bronze de Chine et des cymbales d'Asie centrale.

Les gongs sont principalement de deux types :

 

  • Les gongs suspendus ;gong suspenfu.jpg

Ces gongs sont plus ou moins plats et circulaires. Ils sont suspendus verticalement par des cordes passées à travers des trous sur la partie haute du disque. On les frappe à l'aide d'un bâton dont la taille est proportionnelle au gong. Les plus grands gongs peuvent être préparés en les frappant légèrement avant de donner le véritable coup ce qui permet d'améliorer la qualité du son. Les grands gongs ont un son très puissant. Les plus petits gongs sont joués avec des baguettes de bambou ou de batterie occidentales.

 

gong bol.jpg

 

 

 

 

  •   Les gongs bols ;

Les gongs bols ont une forme de bol et reposent sur un trépied, généralement réalisés en bronze ou laitonbien que d'autres alliages soient utilisés. Ils sont joués de différentes façons, toutes n'étant pas strictement rattachées aux percussions. Le disque peut être tapé avec les doigts ou avec un bâton. Ils sont utilisés dans les temples, particulièrement dans le bouddhisme.

 

 

Dans le religion bouddhique, le gong confère le pouvoir d'appeler les dieux.

 

Le koto

Le koto est une longue cithare mesurant environ 1,80 m de long et comptant 13 cordes. La caisse est traditionnellement fabriquée en bois de paulownia évidé, et les hauts chevalets amovibles, en ivoire. Ses cordes sont en fil de soie que l'on pince avec des grattoirs en ivoire.


 

La conque marine

 

Un coquillage de plage dont la sonorité rugissante aurait le pouvoir de chasser les mauvais esprits. Elle se joue traditionnellement dans les îles pacifiques et au Japon. Elle est aussi utilisée comme instrument d'appel pour une fête ou un simple repas.


 

sakuhachi

 

flûte japonaise fabriquée dans un bambou épais, elle est relativemnt lourde et fut aussi, jadis, utilisée comme matraque de défense parles moines itinérants. Avec sa perce laquée, le sakuhachi offre une sonorité moelleuse et noble, propre a l'interprétation de la musique classique asiatique.


 

Shamisen

 

luth japonais destiné a accompagner l'art théâtral du kabuki. Ses trois cordes sont jouées à l'aide d'un plectre en os appelé bachi, qui double les attaques de coups percutés sur la membrane. 


 

temple bock 

 

Originaire d'Extrême Orient, cet instrument à la tête de poisson produit un son lourd. Il est associé au culte bouddhiste où on le présente comme un jeu de cloche de bois.

 

tsuzumi

 

Un tambour en forme de sablier joué dans l'orchestre gagaku et accompagnant le théâtre Nô. Sa caisse est en bois de cerisier, ses deux membranes en peau de cheval ou de vache tendues par un cordage de soie torsadée. Ainsi, le musicien peut faire varier leur tension et moduler la hauteur du son en jouant.

 

 



29/03/2014
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 15 autres membres